ENC (Bessières)

Type : Enseignement // Lieu : Paris // Maître d'ouvrage : Région Ile de France // Département : Paris (75)
Période : 2006 - 2009 // Surface : SHON : 9464 m²

Photographies : Ph. Ruault

Le secteur paysager des fortifications se caractérise par une architecture marquante des équipements publics, des années 30 aux années 50 : Lycée Honoré de Balzac, Écoles maternelle et primaire, ainsi que par l’importance des espaces ouverts, et la perméabilité vers l’intérieur de l’îlot. L’ENC Bessières se situe dans cette problématique. Une cohérence architecturale doit être donnée à l’ensemble des bâtiments aujourd’hui disparates, un marquage des accès principaux et de leur rôle symbolique doit être effectué, une image architecturale nouvelle est à définir, tenant compte du caractère du bâti existant. Le projet peut être caractérisé par une série de grands choix d’ordre urbain, architectural, fonctionnel, technique et esthétique:

-Un parti d’aménagement préservant le caractère ouvert du site, conforme au caractère  paysager du secteur des fortifications, maintenant l’intégralité de la grande cour-jardin fédératrice de l’ensemble, et conservant une volumétrie modérée.

-Un maintien maximal des bâtiments existants, unifiés avec les bâtiments nouveaux par la réfection des façades, avec une unité de matériaux (panneaux de béton de fibre) et d’écriture architecturale.

-Une différenciation claire des éléments de programme par bâtiment.

-Une répartition claire des accès.

-Un bâtiment de liaison fédérateur, entre le bâtiment d’enseignement et le bâtiment  d’administration et réfectoire.

-Un bâtiment d’enseignement densifié et rationalisé, incorporant tous les espaces encore libres sur la rue Rebière, qui abrite tous les pôles d’enseignement identifiés par un étage particulier autour du bloc des doubles escaliers principaux, et les pôles de ressources communes regroupés autour du nouvel escalier de liaison avec le CDI.

-Des logements totalement indépendants: en duplex, profitant de la vue et du soleil, avec leur accès particulier rue Rebière.

-Une réhabilitation de l’existant basée sur des dispositifs techniques faisant appel à un nombre limité d’éléments répétitifs, permettant la mise au point de prototypes généralisables, et chargés de résoudre de manière synthétique des questions de nature diverse: enveloppe de l’édifice, définition des espaces, éclairement, protection solaire, acoustique, distribution des fluides.

-Des matériaux et une écriture architecturale issues du contexte, se situant à la fois dans la continuité de l’architecture existante des années 60, mais exprimant également son caractère contemporain, et unifiant dans un même système formel des bâtiments hétérogènes.

-Une grande importance donnée aux espaces extérieurs remodelés, sur lesquels convergent tous les espaces principaux de la vie collective de l’établissement : hall, préau, foyers des élèves, réfectoire, et qui se caractérisent par une alliance de minéral et de végétal, la présence de murets formant banquette, la mise en valeur des grands bouquets d’arbres existants.

 

Carrie, Roze, Barré-Lambot, architectes associés

Oeuvre : sérigraphie sur verre de David Ryan.

Partager